Profoto Studio

novembre 25th, 2014

Il y a quelques mois de ça, j’ai écrit un article présentant les raisons pour lesquelles je me suis orienté vers la marque Profoto pour mon équipement studio et nomade (cf article ici). J’y parlais de l’aspect matériel, de la qualité, de la compatibilité et de l’évolutivité de l’ensemble… je pense l’avoir suffisamment fait donc je n’en rajouterai pas 🙂 Mais j’avais délaissé un point non négligeable de la solution Profoto à savoir le logiciel Profoto Studio.

Comme vous le savez, je suis un touche à tout du déport de flashes et des solutions permettant de les configurer et de les piloter. En terme de déport, la solution Profoto repose sur le protocole Profoto AIR. Ce dernier est intégré dans de nombreux générateurs/sources et la marque propose plusieurs émetteurs/récepteurs :

 

Cependant, il existe une solution de pilotage chez Profoto qui n’est pas assez souvent mise en avant car très souvent « tagguée » gros studio. Il s’agit du couple Profoto AIR USB et du logiciel Profoto Studio.
Cette solution vous permet de piloter le réglage de vos flashes depuis votre Mac/PC. C’est très pratique dans les studios pros lorsque les flashes sont installés dans de grands volumes mais pas toujours accessibles. On peut également y trouver des points intéressants dans des configurations nomades ou les flashes ne sont pas toujours plus accessibles et ou les assistants ne savent pas forcément régler les équipements. De plus, lors de grosses sessions en extérieur, il n’est pas rare d’avoir un Mac/PC sous la main pour visualiser le résultat de nos images en direct, donc y installer et profiter de Profoto Studio ne pose aucun soucis.

Le logiciel est relativement basique et se présente sous 2 formes :

  • une vue concentrée ou toute les infos sont dispo dans une même et unique fenêtre ;
  • une vue « éclatée » ou l’on dispose d’une fenêtre pour la partie « Master » (qui concerne tout les groupes à la fois) et autant de fenêtre que de groupe.

Il est ainsi possible :

  • d’allumer / éteindre les flashes
  • d’activer / désactiver les lampes pilotes
  • de régler la puissance des flashes groupe par groupe au 1/10 de puissance.

 

Le logiciel n’est pas parfait mais il a le gros mérite d’exister. Il serait intéressant qu’il puisse disposer d’une vue permettant de construire le schéma de setup d’éclairage et ainsi de pouvoir l’exporter et le partager avec la communauté (en y incorporant ainsi quelque une des données d’éclairage).

De plus, beaucoup de photographes utilisent souvent du gaffer de couleur pour identifier les groupes (Rouge, Vert, Bleu, Jaune),  il pourrait donc être intéressant d’assigner une couleur aux différents groupes afin de faciliter leur repérage dans le logiciel. Par contre, impossible de gérer la puissance d’un flash unique présent dans un groupe de plusieurs flashes : le réglage s’applique à tout le groupe. Mais c’est un détail car n’oubliez pas que l’on dispose de 6 groupes possibles … de quoi répondre à nos besoins … mais il est vrai qu’il pourrait être nécessaire de disposer de cette fonctionnalité dans certains cas 🙂

 

Nul doute que Profoto dispose ici d’un outil intéressant et pratique. Reste à voir si des évolutions arriveront … les choses bougent sur ce point car Profoto propose depuis plusieurs mois un plugin pour CaptureOne  de Phase One afin de piloter les flashes depuis cet outil. On pourrait espérer un outil qui permette de gérer rapidement ce genre d’image de setup ci-dessus.

Neuf mois avec le Profoto B1

novembre 11th, 2014

Histoire de ne plus vous faire patienter, voici l’article présentant le Profoto B1 500 en détail et surtout en image. Bien sur, il n’est pas possible (voire utile) de détailler complètement 9 mois d’utilisation d’un équipement photo, mais je pense que le fait de faire un tour complet après cette période peut apporter des infos intéressantes et surtout un premier retour d’expérience sur le produit. Pour profiter au mieux de l’article, télécharger le PDF (24 Mo) et visualisez-le avec Abode Acrobat Reader en mode 2 pages sans couverture.

Pour ceux qui n’ont pas le courage de lire l’article, je n’aurai qu’une seule phrase : « Si vous avez besoin d’un flash puissant et nomade ne cherchez plus ».
Pour les autres, je compléterai en précisant que l’ensemble des images de l’article (hors photos du produit) sont réalisées avec au moins 1 Profoto B1 500 en éclairage principal.

Un article sur le Profoto B1 à venir prochainement …

novembre 9th, 2014

En attendant la publication de l’article suite à 9 mois d’utilisation du Profoto B1, voici un aperçu de quelques images réalisées avec :

Prototypage … une montée en puissance.

octobre 7th, 2014

Les personnes qui suivent mon travail en détail ne sont pas sans ignorer que je fais pas mal de prototypages dans le domaine de la photo au sens large. Qu’il s’agisse d’accessoires complémentaires pour l’éclairage, de contrôleurs pour le pilotage d’un ou de plusieurs boitiers ou de slider pour la réalisation de timelapse. Bref, tous les domaines se prêtent au prototypage. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples réalisés :

 Modélisation du slider  Le slider dans la réalité  Motorisation du slider

Autre exemple d’usinage : Adaptateur lumière continue sur speedring.

Pour répondre à ce besoin, je m’entoure de personnes très compétentes pour l’usinage numérique et certains aspects de l’électronique. En parallèle de tout ça, je mets régulièrement les mains dans le cambouis et pour cela je m’appuie sur des solutions éprouvées telle que la carte Arduino qui a longtemps était ma solution de prédilection.

Cette carte est simple à prendre en main, suffisamment puissante pour beaucoup d’applications et surtout elle permet de facilement passer à des circuits dédiés et de faible coût (nécessitant cependant une implication un peu plus importante dans la partie électronique).

Cependant, pour des raisons diverses et variées, la partie prototypage va monter en puissance via l’utilisation des cartes Intel Galileo / Edison et BeagleBone. La carte Intel Galileo devrait arrivée sous peu (merci Microsoft) quant à la BeagleBone elle est là depuis peu et les premiers résultats sont déjà là. Par contre, la prise en main est un peu plus complexe que l’Arduino et, en plus des notions d’électronique, elles nécessitent des notions de développements embarqués.

Si vous êtes intéressé par le sujet, restez à l’écoute et n’hésitez pas à réagir ou à poser vos questions comme d’habitude 🙂

Projet « Memories » … l’aventure continue

juillet 10th, 2014

Comme tout le monde le sait, 2014 est l’année du 70ième anniversaire du D-Day et, malgré toute cette effervescence médiatique sur nos cotes, l’aventure du projet « Memories » continue bien évidemment. Le projet se permet même un nouveau tournant dans sa réalisation en ouvrant les portes du studio aux quelques figurants ayant osé sauter le pas : une première pour la plupart d’entre eux.
Afin de lever le voile sur cette nouvelle orientation, je me permet de vous partager cette première image réalisée avec Nicholas :

 Eclairage: 2x Profoto D1 500 Air pour le edge light et 1x Profoto B1 AirTTL + Softlight Reflector pour la lumière principale sur le modèle (voir le setup).

Pourquoi une orientation studio plutôt que de profiter des plages du débarquement ? Tout simplement pour offrir au projet les meilleures bases pour s’étoffer et offrir une gamme d’images plus complète. Et ce premier essais me semble plutôt réussi sachant que l’image n’en est pas encore à son rendu final 🙂
Au passage, un grand merci à Profoto pour la qualité de leurs équipements et de leur façonneurs. De plus, il faut savoir que la séance – bien que réalisée en studio – s’est déroulée à 100% avec des flashes sur batterie ! Aucun électron issus directement d’une prise de courant n’a été maltraité durant cette séance … seuls ceux de mes batteries ont été utilisés :). Une seule batterie a permit d’alimenter les 2x D1 500 et bien évidemment, le B1 est nativement sur batterie … un test supplémentaire de la fiabilité du matériel avant une utilisation plus complète en extérieur. Pour ce qui est des façonneur, idem, du 100% Profoto.

Enfin, pour finir et pour la petite histoire, l’équipement porté ici par Nicholas est une tenue des premières vagues ayant débarquées sur Utah / Omaha. De plus, tout l’équipement est d’origine ! C’est un régal de travailler avec des gens aussi passionnés.

Nouveauté Firmware Beta Pocket Wizard

juin 24th, 2014

logo_pocket_wizardCanon_logoPocket Wizard a enfin réussi à progresser dans le reverse engineering des derniers boitiers Canon (EOS 1Dx, 6D et 70D). En effet, avec ces nouveaux boitiers, Canon a fait évoluer son mode TTL en modifiant le nombre de groupes supportés et donc le protocole associé. Du fait de ce changement réalisé par Canon, les Mini / Flex ne supportaient plus le mode TTL sur ces boitiers mais uniquement le mode manuel. Pocket Wizard – travaillant en mode reverse engineering – a donc travaillé dur pour décortiquer le nouveau protocole de Canon et ainsi développer un nouveau firmware permettant le support TTL sur ces boitiers.

Le firmware 6.686 en beta est donc un premier pas vers un support officiel du ControlTL pour les boitiers Canon 1Dx, le 6D et le 70D. C’est également un premier pas vers un support plus rapide des futurs boitiers de Canon.

Les boitiers testés à l’heure actuelle sont les suivants : 1D X, 6D, 70D, 1D Mark IV, 1D Mark III, 5D Mark III, 5D Mark II, 7D, 5D et 60D. D’autres boitiers plus anciens ou de gamme inférieurs arriveront dans la série de tests très prochainement.

Les infos concernant la beta sont ici.

Coté support Nikon, Pocket Wizard annonce une beta pour le support des boitiers D4s, D610, Df, et D7100.

Modules Radios : chacun sa sauce.

juin 16th, 2014

Le monde des déclencheurs radios est un marché qui a explosé il y a environ 5 ans. Pocket Wizard, qui était quasiment seul sur ce marché depuis des années, a proposé ses modules Mini / Flex qui ont eu un énorme succès. Grande première pour l’époque, le marketing de PW a profité du support TTL pour cibler l’ensemble des photographes et non plus exclusivement les professionnels.
Depuis ce jour et le succès des Mini/Flex, chaque marque – du low cost jusqu’au haut de gamme – y va de sa sauce pour s’engouffrer dans ce marché et proposer des choses diverses et variées.

Point positif de cette « concurrence » : les prix tendent vers le bas et les fonctionnalités sont de plus en plus nombreuses. Cela profite ainsi à l’ensemble des photographes.
Point négatif : l’ensemble de ces solutions est INCOMPATIBLE les unes avec les autres voire, pour certaines marques, l’incompatibilité arrive d’une version à l’autre. Ça en devient désolant et c’est surtout un vrai casse tête pour les personnes souhaitant s’équiper sur du longs termes.

Pocket Wizard avait fait un premier pas vers « l’ouverture » en proposant à d’autres constructeurs des modules radios intégrables (OEM). Ainsi, Profoto et Sekonic ont su profiter de cette possibilité pour mettre sur le marché des produits compatibles Pocket Wizard. De plus, des modules externes ont été proposé par Pocket Wizard pour équiper des solutions Elinchrom et PCB Einstein, preuve de la fiabilité de la solution.

Seulement voilà, le marché est tellement « juteux » que chacun tente d’en tirer pleinement parti avec sa propre stratégie :

  • Profoto a fait le choix de faire évoluer son protocole Profoto Air et de s’éloigner de plus en plus de Pocket Wizard ;
  • Canon, qui depuis sa série 680-RT, se lance dans le mode radio et qui s’est engouffré (certainement par erreur mais ça le temps nous le dira) dans le monde des flashes intégrant directement le module radio ;
  • nombre d’entreprises du low-cost proposent également des flashes intégrant des modules radios avec des protocoles plus que propriétaires ;
Je pense qu’ici, l’exemple le plus aberrant revient à Canon qui, en sortant sa propre technologie radio et en modifiant son protocole TTL, a réussi à produire des flashes bien plus chers avec des capacités radios moins bonnes que certains produits low-cost (la portée radio du 680-EX-RT est annoncé à 30m !).

Read the rest of this entry »

Profoto B1 On-Location Kit

mai 12th, 2014

Profoto-Releases-the-First-B1-Off-Camera-Flash-Kit-h2973-901092-B1-Location-Kit-600x569logo-profoto-headerLa première question que j’ai posé à la responsable de Profoto France concernant le B1 à la fin de la conférence de presse, c’était « Quand est ce que je peux en avoir une unité en test ? ». La deuxième question : « Un kit de 2 unités est il prévu et si oui quand ? ». La réponse est là, Profoto US vient de l’annoncer aujourd’hui même.

Le kit se compose des éléments suivants :

  • 2x Profoto B1 500 AirTTL
  • 2x batteries
  • 2x chargeurs : un chargeur rapide et un chargeur de voiture
  • 1x sac à dos pour emporter le tout

Personnellement, j’aurai opté pour un chargeur standard à la place du chargeur allume-cigare voire un 2ieme chargeur rapide. J’aurai également inclus le Air Remote TTL mais ce dernier n’est important que pour les fonctionnalités TTL.
Dans ce même post, Profoto annonce 2 travaux en parallèle : le support du HSS (High Speed Sync) et l’arrivé du Air Remote TTL-N (Nikon). De plus, ils indiquent clairement l’arrivé de façonneurs optimisés pour le B1. De ce que j’ai pu tester, les façonneurs classique fonctionne à la perfection avec les B1 …. reste à patienter et à voir ce que Profoto nous proposera.

L’annonce officielle est ici : http://www.profoto.com/blog/news-2/the-profoto-b1-location-kit/

 

 

Et le post associé sur le blog de Profoto US : http://www.profoto.com/blog/fine-art-photography/location-karolina-henke-b1-location-kit/

Un voire deux nouveaux capteurs pour Canon

mai 1st, 2014

Canon_logoCanon travaillerait en ce moment sur une voire deux nouvelles technologies de capteurs et envisagerait d’utiliser le principe Foveon pour son prochain capteur plein format. Cette technologie remplace la matrice de Bayers (filtre RGB en surface de capteur) en superposant les couches photosensibles pour gérer les spectres Rouges, Verts et Bleus. La technologie Foveon permet en principe de créer des capteurs moins coûteux à produire, avec un moiré réduit et une dynamique plus élevée. Sigma, qui a été le précurseur sur cette technologie Foveon, a déjà réalisé des capteurs montrant l’efficacité du principe (et d’ailleurs ce n’est pas pour rien que Canon et Sony déposent des brevets dessus). Nul doute que Canon saura en tirer le meilleur parti grâce à leur maitrise des traitements coté Digic.

 

Light_Absorption sensor

Canon est déjà « habitué » a concevoir des capteurs multicouches (depuis le système de mesures du 7D qui se base sur 2 couches), reste à voir comment la société s’en sortira sur cette technologie délicate car elle semble vouloir augmenter très sensiblement la sensibilité du capteur via l’utilisation de la résonance pour optimiser l’acquisition des photons sur certaines couches. Nul doute que Canon a déjà testé ce principe auparavant certainement dans ce capteur ultra sensible.

Test du Profoto B1

avril 17th, 2014

logo-profoto-headerSouvenez vous, en Novembre 2013, suite à la conférence de presse de Profoto, je vous faisais la présentation du Profoto B1 500 AirTTL. Un produit qui, pour moi, allait secouer le petit monde de la photo pour les utilisateurs de flashes … d’ailleurs je laissais même entendre que Profoto disposait potentiellement DU produit parfait.

Depuis maintenant quelque semaines, j’ai complété mon équipement avec 2 flashes Profoto B1 500 Air TTL et je dois dire que j’ai investi en toute confiance !! Ceux qui suivent mon blog savent que je pratique le mode Strobist depuis déjà plusieurs années. Je cherchais depuis un moment une solution nomade pour compléter mes 3 flashes Canon 580 Ex/Ex II. Une solution qui pourrait m’apporter plus de puissance pour un tarif raisonnable. AliensBees, Einstein, Elinchrom, Profoto, … le choix est quasi sans limite (ou presque). J’ai longtemps hésité avec les produits Paul C. Buff (Einstein, AlienBees) mais après pas mal de réflexions (PCB imposait un fort surcout à l’achat en Europe et un SAV basé en Angleterre), je me suis orienté sur 2 Profoto D1 500 alimentés par une batterie externe Mini Vagabond.
Cette solution est excellente et très confortable si ce n’est que dans certains cas vous êtes obligé d’avoir 1 batterie par flash à cause de la longueur des câbles principalement (5m max de mémoire) ! Quoiqu’il en soit, le mélange Canon 580 Ex/Ex II et Profoto D1 est excellent. En tout cas, c’est au moment ou j’allais acheter un 3ième D1 pour me construire un set studio que le Profoto B1 500 Air TTL a été annoncé et, à la sortie de la conférence de presse, je savais que je testerai ce produit.

En attendant un article plus complet dans les semaines à venir, voici quand même mon sentiment sur ce produit :

  • en termes d’encombrement, le Profoto B1 500 Air TTL est équivalent au Profoto D1. Pas de différence notable entre ces 2 produits si ce n’est que le dernier né a subit un petit lifting en recevant un écran LCD bien plus lisible. La seule différence importante c’est que dans le même encombrement, le B1 embarque une batterie ce qui le rend totalement autonome !!! Fini les câbles et les tracas pour savoir ou et comment placer flashes et alimentation : un régal ;
  • en termes de performance, rien à redire. Le B1 est tout simplement époustouflant ! Puissance, stabilité, rapidité … c’est un outil idéal ;
  • le mixte D1 & B1 pour le studio se fait tout simplement … attention cependant, il existe certaines contraintes avec la nouvelle Air Remote TTL quand on souhaite utiliser plusieurs flashes D1 et B1 (j’y reviendrai en détail dans le futur article très prochainement) ;
  • l’usage en extérieur est tout aussi excellent. Pour ceux qui pourrait douter de la puissance réelle de ce flashes … soyez rassuré, on dispose réellement de ce qu’il faut :

 Utilisation d’un Profoto B1 unique en mode TTL avec un ZoomReflector.
  • sans oublier la fonction TTL qui n’est pas à négliger … elle offre un confort des plus agréable surtout avec un flash de cette puissance.