Archive for the ‘Profoto’ Category

Les nouveautés Profoto

mardi, septembre 20th, 2016

Quelques jours – voire quelques heures – avant la Photokina, Profoto frappe fort :

  • tout d’abord, avec la sortie d’un nouveau monobloc pour le studio : le Profoto D2

Ce monobloc se veut être le plus rapide au monde et les spécifications parlent d’elles mêmes : une vitesse d’éclair pouvant aller jusqu’à 1/63.000s en mode Freeze (à t0.5 pour le D2 500), jusqu’à 20 éclairs par seconde en mode burst et une synchro jusqu’à 1/8000s … tout simplement impressionnant pour un flash de studio.

De plus, tout comme le D1, ce monobloc propose les modes Manuel et TTL.
Il restera à voir comment la bête se comporte durant les tests terrain car avec des caractéristiques telles que celles ci, le fonctionnement sur batterie externe (largement possible avec le Profoto D1) risque d’être un peu plus compliqué … cela dépendra de l’électronique interne.

Vous trouverez plus d’informations sur la page dédiée au D2 du site Profoto.

profoto-d2-01 profoto-d2-02

 

  • l’annonce du Air Remote TTL-S qui va enfin pouvoir permettre aux utilisateurs Sony de travailler pleinement avec les équipements Profoto :

Les possesseurs de boitiers Sony (pour l’instant seuls les boitiers a7 II, a7R II, a7S II et a99 II sont supportés) pourront maintenant profiter de l’intégralité des équipements supportant le protocole Profoto AirTTL et – avec ce protocole – s’ouvrent les portes du HSS et du TTL !

La sortie oifficielle est annoncé pour début 2017 … patience 🙂
En attendant, les informations sont disponibles sur la page du site Profoto.

 

  • Enfin, et c’est une annonce vraiment toute fraîche : l’arrivée d’un nouveau générateur le Pro-10.

C’est LE générateur le plus rapide du monde : il est capable d’atteindre des éclairs d’une durée de 1/80.000s (t0.5 à 2,4Ws).
Il s’agit d’un générateur à 2400 W supportant le protocole AirTTL : il supporte donc pleinement les fonctionnalités HSS et TTL. Un temps de recyclage de 0,02 à 0,7s avec la possibilité de produire 50 flashes à la seconde en mode burst !!!!

Toutes les informations sont ici … fraichement annoncé il y a qq minutes à la Kina 2016.

pro-10

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’article Profoto dans Profession Photographe

lundi, janvier 18th, 2016

Je vous en parlais il y a quelques mois, mon article concernant la prise en main du Profoto B1 et les 9 premiers mois d’utilisation de ce formidable outil a été publié dans le magazine Profession Photographe n°15. Bien évident, l’article à été réduit – contraintes éditoriales obligent – mais vous pourrez y retrouver l’essentiel résumé sur 4 pages. Pour ceux qui n’ont pas la chance d’être abonné à ce magazine, vous pourrez trouver l’article en question ci-dessous :

Si vous ne connaissez pas le magazine Profession Photographe, je ne peux que vous le recommander. Ce magazine présente une vision actuelle et réaliste de ce qu’est la photographie professionnelle en France de nos jours. De plus, Profession Photographe est le magazine qui propose le prix Les Photographies de l’Année : une très belle occasion pour découvrir les travaux des photographes professionnels francophones. La prochaine édition de  ce concours aura lieu le 11 mars à l’Abbaye de l’Epeau.

Profoto … Wait & See, things are coming !

dimanche, décembre 14th, 2014

Neuf mois avec le Profoto B1

mardi, novembre 11th, 2014

Histoire de ne plus vous faire patienter, voici l’article présentant le Profoto B1 500 en détail et surtout en image. Bien sur, il n’est pas possible (voire utile) de détailler complètement 9 mois d’utilisation d’un équipement photo, mais je pense que le fait de faire un tour complet après cette période peut apporter des infos intéressantes et surtout un premier retour d’expérience sur le produit. Pour profiter au mieux de l’article, télécharger le PDF (24 Mo) et visualisez-le avec Abode Acrobat Reader en mode 2 pages sans couverture.

Pour ceux qui n’ont pas le courage de lire l’article, je n’aurai qu’une seule phrase : « Si vous avez besoin d’un flash puissant et nomade ne cherchez plus ».
Pour les autres, je compléterai en précisant que l’ensemble des images de l’article (hors photos du produit) sont réalisées avec au moins 1 Profoto B1 500 en éclairage principal.

Projet « Memories » … l’aventure continue

jeudi, juillet 10th, 2014

Comme tout le monde le sait, 2014 est l’année du 70ième anniversaire du D-Day et, malgré toute cette effervescence médiatique sur nos cotes, l’aventure du projet « Memories » continue bien évidemment. Le projet se permet même un nouveau tournant dans sa réalisation en ouvrant les portes du studio aux quelques figurants ayant osé sauter le pas : une première pour la plupart d’entre eux.
Afin de lever le voile sur cette nouvelle orientation, je me permet de vous partager cette première image réalisée avec Nicholas :

 Eclairage: 2x Profoto D1 500 Air pour le edge light et 1x Profoto B1 AirTTL + Softlight Reflector pour la lumière principale sur le modèle (voir le setup).

Pourquoi une orientation studio plutôt que de profiter des plages du débarquement ? Tout simplement pour offrir au projet les meilleures bases pour s’étoffer et offrir une gamme d’images plus complète. Et ce premier essais me semble plutôt réussi sachant que l’image n’en est pas encore à son rendu final 🙂
Au passage, un grand merci à Profoto pour la qualité de leurs équipements et de leur façonneurs. De plus, il faut savoir que la séance – bien que réalisée en studio – s’est déroulée à 100% avec des flashes sur batterie ! Aucun électron issus directement d’une prise de courant n’a été maltraité durant cette séance … seuls ceux de mes batteries ont été utilisés :). Une seule batterie a permit d’alimenter les 2x D1 500 et bien évidemment, le B1 est nativement sur batterie … un test supplémentaire de la fiabilité du matériel avant une utilisation plus complète en extérieur. Pour ce qui est des façonneur, idem, du 100% Profoto.

Enfin, pour finir et pour la petite histoire, l’équipement porté ici par Nicholas est une tenue des premières vagues ayant débarquées sur Utah / Omaha. De plus, tout l’équipement est d’origine ! C’est un régal de travailler avec des gens aussi passionnés.

Modules Radios : chacun sa sauce.

lundi, juin 16th, 2014

Le monde des déclencheurs radios est un marché qui a explosé il y a environ 5 ans. Pocket Wizard, qui était quasiment seul sur ce marché depuis des années, a proposé ses modules Mini / Flex qui ont eu un énorme succès. Grande première pour l’époque, le marketing de PW a profité du support TTL pour cibler l’ensemble des photographes et non plus exclusivement les professionnels.
Depuis ce jour et le succès des Mini/Flex, chaque marque – du low cost jusqu’au haut de gamme – y va de sa sauce pour s’engouffrer dans ce marché et proposer des choses diverses et variées.

Point positif de cette « concurrence » : les prix tendent vers le bas et les fonctionnalités sont de plus en plus nombreuses. Cela profite ainsi à l’ensemble des photographes.
Point négatif : l’ensemble de ces solutions est INCOMPATIBLE les unes avec les autres voire, pour certaines marques, l’incompatibilité arrive d’une version à l’autre. Ça en devient désolant et c’est surtout un vrai casse tête pour les personnes souhaitant s’équiper sur du longs termes.

Pocket Wizard avait fait un premier pas vers « l’ouverture » en proposant à d’autres constructeurs des modules radios intégrables (OEM). Ainsi, Profoto et Sekonic ont su profiter de cette possibilité pour mettre sur le marché des produits compatibles Pocket Wizard. De plus, des modules externes ont été proposé par Pocket Wizard pour équiper des solutions Elinchrom et PCB Einstein, preuve de la fiabilité de la solution.

Seulement voilà, le marché est tellement « juteux » que chacun tente d’en tirer pleinement parti avec sa propre stratégie :

  • Profoto a fait le choix de faire évoluer son protocole Profoto Air et de s’éloigner de plus en plus de Pocket Wizard ;
  • Canon, qui depuis sa série 680-RT, se lance dans le mode radio et qui s’est engouffré (certainement par erreur mais ça le temps nous le dira) dans le monde des flashes intégrant directement le module radio ;
  • nombre d’entreprises du low-cost proposent également des flashes intégrant des modules radios avec des protocoles plus que propriétaires ;
Je pense qu’ici, l’exemple le plus aberrant revient à Canon qui, en sortant sa propre technologie radio et en modifiant son protocole TTL, a réussi à produire des flashes bien plus chers avec des capacités radios moins bonnes que certains produits low-cost (la portée radio du 680-EX-RT est annoncé à 30m !).

(suite…)

Profoto B1 On-Location Kit

lundi, mai 12th, 2014

Profoto-Releases-the-First-B1-Off-Camera-Flash-Kit-h2973-901092-B1-Location-Kit-600x569logo-profoto-headerLa première question que j’ai posé à la responsable de Profoto France concernant le B1 à la fin de la conférence de presse, c’était « Quand est ce que je peux en avoir une unité en test ? ». La deuxième question : « Un kit de 2 unités est il prévu et si oui quand ? ». La réponse est là, Profoto US vient de l’annoncer aujourd’hui même.

Le kit se compose des éléments suivants :

  • 2x Profoto B1 500 AirTTL
  • 2x batteries
  • 2x chargeurs : un chargeur rapide et un chargeur de voiture
  • 1x sac à dos pour emporter le tout

Personnellement, j’aurai opté pour un chargeur standard à la place du chargeur allume-cigare voire un 2ieme chargeur rapide. J’aurai également inclus le Air Remote TTL mais ce dernier n’est important que pour les fonctionnalités TTL.
Dans ce même post, Profoto annonce 2 travaux en parallèle : le support du HSS (High Speed Sync) et l’arrivé du Air Remote TTL-N (Nikon). De plus, ils indiquent clairement l’arrivé de façonneurs optimisés pour le B1. De ce que j’ai pu tester, les façonneurs classique fonctionne à la perfection avec les B1 …. reste à patienter et à voir ce que Profoto nous proposera.

L’annonce officielle est ici : http://www.profoto.com/blog/news-2/the-profoto-b1-location-kit/

 

 

Et le post associé sur le blog de Profoto US : http://www.profoto.com/blog/fine-art-photography/location-karolina-henke-b1-location-kit/

Test du Profoto B1

jeudi, avril 17th, 2014

logo-profoto-headerSouvenez vous, en Novembre 2013, suite à la conférence de presse de Profoto, je vous faisais la présentation du Profoto B1 500 AirTTL. Un produit qui, pour moi, allait secouer le petit monde de la photo pour les utilisateurs de flashes … d’ailleurs je laissais même entendre que Profoto disposait potentiellement DU produit parfait.

Depuis maintenant quelque semaines, j’ai complété mon équipement avec 2 flashes Profoto B1 500 Air TTL et je dois dire que j’ai investi en toute confiance !! Ceux qui suivent mon blog savent que je pratique le mode Strobist depuis déjà plusieurs années. Je cherchais depuis un moment une solution nomade pour compléter mes 3 flashes Canon 580 Ex/Ex II. Une solution qui pourrait m’apporter plus de puissance pour un tarif raisonnable. AliensBees, Einstein, Elinchrom, Profoto, … le choix est quasi sans limite (ou presque). J’ai longtemps hésité avec les produits Paul C. Buff (Einstein, AlienBees) mais après pas mal de réflexions (PCB imposait un fort surcout à l’achat en Europe et un SAV basé en Angleterre), je me suis orienté sur 2 Profoto D1 500 alimentés par une batterie externe Mini Vagabond.
Cette solution est excellente et très confortable si ce n’est que dans certains cas vous êtes obligé d’avoir 1 batterie par flash à cause de la longueur des câbles principalement (5m max de mémoire) ! Quoiqu’il en soit, le mélange Canon 580 Ex/Ex II et Profoto D1 est excellent. En tout cas, c’est au moment ou j’allais acheter un 3ième D1 pour me construire un set studio que le Profoto B1 500 Air TTL a été annoncé et, à la sortie de la conférence de presse, je savais que je testerai ce produit.

En attendant un article plus complet dans les semaines à venir, voici quand même mon sentiment sur ce produit :

  • en termes d’encombrement, le Profoto B1 500 Air TTL est équivalent au Profoto D1. Pas de différence notable entre ces 2 produits si ce n’est que le dernier né a subit un petit lifting en recevant un écran LCD bien plus lisible. La seule différence importante c’est que dans le même encombrement, le B1 embarque une batterie ce qui le rend totalement autonome !!! Fini les câbles et les tracas pour savoir ou et comment placer flashes et alimentation : un régal ;
  • en termes de performance, rien à redire. Le B1 est tout simplement époustouflant ! Puissance, stabilité, rapidité … c’est un outil idéal ;
  • le mixte D1 & B1 pour le studio se fait tout simplement … attention cependant, il existe certaines contraintes avec la nouvelle Air Remote TTL quand on souhaite utiliser plusieurs flashes D1 et B1 (j’y reviendrai en détail dans le futur article très prochainement) ;
  • l’usage en extérieur est tout aussi excellent. Pour ceux qui pourrait douter de la puissance réelle de ce flashes … soyez rassuré, on dispose réellement de ce qu’il faut :

 Utilisation d’un Profoto B1 unique en mode TTL avec un ZoomReflector.
  • sans oublier la fonction TTL qui n’est pas à négliger … elle offre un confort des plus agréable surtout avec un flash de cette puissance.

Profoto B1 500 Air TTL – Firmware Update

lundi, mars 31st, 2014

logo-profoto-headerLa première mise à jour du Profoto B1 est dispo depuis aujourd’hui … plus qu’une simple correction de bug, il s’agit du support de la mesure TTL du Profoto B1 pour le Canon 1Dx !!! En fait, il ne s’agit pas réellement d’un mise à jour du firmware du flash puisque cette dernière s’applique à la Air Remote TTL-C. C’est en effet ce module qui a en charge la partie TTL et non le flash. Vous noterez au passage que Profoto « fait mieux » que Pocket Wizard ici car PW n’a encore aucun support TTL pour le 1Dx. Attention cependant, la comparaison n’est pas si simple : le mode TTL proposé par Profoto n’est pas mixable avec le TTL Canon natif alors que PW essaye de faire du TTL Canon natif d’où le retard occasionné par un reverse engineering qui semble relativement complexe – et peut etre une demande relativement faible de part les utilisateurs PW.

Profoto ouvre ainsi la porte en grand à l’usage du TTL sur le B1 pour les photographes équipés du Canon 1Dx. Enjoy 🙂

C’est la première des mises à jour du Profoto B1. Mais comme vous pouvez le voir, il ne s’agit pas d’une mise à jour corrective. Avec le B1 500 Air TTL, Profoto dispose d’une plate-forme qui a encore beaucoup de potentiel à dévoiler. Les prochaines annonces d’évolution concerneront le support du HSS (High Speed Sync) et le support Nikon avec la Air Remote TTL-N.
A suivre 🙂

Note: d’ailleurs, certains indices concernant le HSS montrent qu’il est dans les cartons depuis un moment … et qu’il n’attend qu’une chose : être dévoilé … ou testé en profondeur avant d’être dévoilé 🙂

 

Pourquoi le choix de Profoto ?

vendredi, janvier 17th, 2014

logo-profoto-headerDepuis quelques mois, on me demande régulièrement pourquoi je me suis orienté vers du matériel Profoto. On me sort des arguments tels que le prix d’achat unitaire qui parait astronomique ou bien le budget nécessaire pour faire la bascule entre mon existant « Strobist » et un « équivalent » Profoto.

A force de répéter mes explications, je me suis dit qu’un petit post sur le site pourrait être intéressant … en espérant qu’il puisse vous éclairez sur mes choix 🙂

J’ai commencé la photo aux flashes via la pratique du studio. Pendant quelques années, et grâce à Eric qui m’a fait découvrir les bases du studio, j’ai pu faire pas mal de séances et acquérir une certaine pratique de la lumière et des façonneurs (j’étais sur du matériel Multiblitz à l’époque). Mais après quelques temps, j’en ai eu raz le bol du studio, raz le bol de cet environnement qui était toujours le même. J’ai alors découvert le mode Strobist (voilà un peu plus de 5 ans maintenant) … une pratique qui promettait d’obtenir la même qualité que le studio mais quelque soit l’endroit, le tout en se basant sur des flashes Speedlight (ou tout du moins des flashes nomades). Bien sur, le mode Strobist c’est bien plus que ça, mais ce sera l’occasion d’un prochain article. Du coup, j’ai opté pour une config composée de 3 flashes Canon 580 Ex / Ex II ainsi que des façonneurs basiques (des parapluies, des diffuseurs simples, …). Bref quelque chose de polyvalent en terme de nombre de sources mais très basique en termes de façonneurs.

Par la suite, j’ai cherché à compléter mes façonneurs pour peaufiner certains éclairages. C’est alors que Profoto a sorti une gamme de façonneurs sous la marque Creative Light avec, pour la première fois sur le marché, des adaptateurs permettant de monter toutes sortes de Softboxes sur mes flashes avec un système de fixation unique (les Speedring). Excellente initiative de la part de cette marque qui – avec cette gamme de produits – souhaitait tester un peu le terrain du « bas de marché ». Test plutôt concluant car Profoto a ensuite réintégré la gamme Creative Light sous sa propre marque proposant ainsi des adaptateurs (Speedring) officiellement compatibles avec toute leur gamme de softboxes (c’est ainsi que la gamme Profoto RFi a vu le jour). Or, point très intéressant, ces mêmes façonneurs sont compatibles avec l’ensemble des sources Profoto !!!! Donc, progressivement, j’ai commencé à m’équiper en façonneurs Profoto. Des façonneurs adaptés à la puissance max de mes flashes (Octobox 105cm, Softboxes 60×90, Stripboxes 30x90cm, …). Inutile de prendre des façonneurs qu’un Speedlight ne pourrait décemment pas nourrir !

Les années passant, j’ai eu besoin de puissance … est ce que je devais acheter de nouveaux speedlight ou bien passer sur une solution à base de « flashes de studio » compatible avec un mode nomade ?? Quelques posts de David Hobby et Joe Mc Nally m’ont permis d’orienter mon choix en quelques temps 🙂

Je disposais déjà de 3 speedlights dans mon équipement et d’un point de vue puissance/prix, mieux valait opter pour des flashes type studio. La puissance est bien supérieure pour un prix relativement raisonnable. Le fait d’avoir opté pour des façonneurs Profoto m’ouvrait la porte ç une 20aine de marques de flashes de studio. Mais je n’ai retenu que 2 marques : Paul C. Buff et Profoto.

  • Paul C. Buff est une marque US au rapport qualité / prix excellent mais très difficile d’accès en Europe (ou le tarif devient franchement abusé). On leur doit les flashes Aliens Bees, White Lightning et l’excellent Einstein 640 qui offre une durée d’éclair très courte et un rapport qualité / prix imbattable (mais avec quelques désagréments tout de même !!).
  • Profoto est une marque proposant du matériel de très haut de gamme et qui est très présente dans le monde professionnel. Les tarifs sont certes potentiellement élevés mais la qualité des produits et leur service avant/après vente sont exceptionnels. Il suffit de tester la stabilité de puissance et de température de couleur d’un flash Profoto pour être convaincu par le matériel. Et il suffit de voir la répartition des revendeurs / distributeurs Profoto dans le monde pour être rassuré sur le fait que, quelques soit le pays, vous trouverez un soutient Profoto assez facilement.

La qualité des produits chez Profoto, le fait que cette marque propose un catalogue de façonneurs gigantesque (120 si ma mémoire est bonne) et surtout le fait de proposer une solution me permettant d’utiliser les mêmes façonneurs sur mes Speedlight comme sur des sources Profoto m’a convaincu de m’orienter vers leurs produits. J’ai donc craqué pour 2 sources Profoto D1 500 en janvier 2013 et ceci sans regret. Pour être honnête, j’ai faillit m’orienter vers la marque Elinchrom pour leur gamme nomade. Mais l’accueil reçu au premier contact m’a un peu refroidit. De plus, Profoto est très bien positionné sur l’ensemble flashes/générateurs/façonneurs – bien plus que ne peut l’être Elinchrom, Multiblitz, …. seul Profoto propose une gamme assurant une compatibilité quasi complète sur tout leur catalogue (une softbox Profoto utilisée avec un Speedlights pourra être également utilisée sur un D1 ou sur le ProB4 et ça, ça n’a pas de prix).

 

 

Je dispose donc actuellement de 3 Speedlights et de 2 Profoto D1, d’un certain nombre de façonneurs compatibles avec les 2 types de flashes (Octobox+softgrid, Softboxes+softgrid, Stripboxes+softgrid) le tout complété avec des façonneurs spécifiques Profoto (Zoom Reflector et Beauty Dish (Softlight)). Le tout est bien sur compatible avec un fonctionnement nomade : les D1 fonctionnant avec une batterie PCB Mini Vagabond. Le tout est piloté par radio via un mixte Pocket Wizard Mini / Flex et Profoto Air Remote.

 

Bref, tout ça donne une configuration très polyvalente, qui s’est montée en quelques années afin d’étaler les dépenses et ainsi maitriser les investissements. De plus, cette configuration durera encore pas mal d’années ! Voilà donc les raisons pour lesquelles je me suis orienté vers des façonneurs Profoto et non vers des « équivalents » présents chez Lastolite ou d’autres marques. Avoir les mêmes façonneurs sur Speedlight et sur des flashes tels que les D1 permet de conserver ses habitudes de travail, ses repères, … et ainsi gagner en assurance et en rapidité.

Quoiqu’il en soit, prenez le temps de monter votre configuration et surtout de bien réfléchir à vos investissements. Le monde de la photo change vite, mais votre matériel peut durer des années si vous faites les bons choix … donc assurez vous juste que le matériel soit (ré)utilisable le plus longtemps possible.

 

Edit : Un petit complément suite à un mail reçu après la publication de ce post. Les Speedring ProFoto existent sous 19 formes allant du speedring pour les Speedlight type Canon/Nikon jusqu’au Speedring Profoto en passant par Bowens, Profilux, Varilux, AlienBees, WhiteLightning, … Ces speedring  vous permettent donc d’utiliser les softboxes/stripboxes et octoboxes Profoto sur l’ensemble de ces marques de flashes.
Je me répète un peu, mais les façonneurs Profoto représentent une solution extrêmement évolutive :

  • Vous progressez dans le mode Strobist et donc disposez de Speedlight ? Vous souhaitez des façonneurs de qualité ? Orientez vous vers un Profoto Speedlight Speedring et les façonneurs Profoto. Ainsi, le jour ou vous souhaiterez monter en gamme dans vos sources d’éclairage, il vous suffira juste d’acheter les flashes nus (sans façonneur) et les speedring adaptés. Vous pourrez ainsi continuez à utiliser les mêmes façonneurs sans surcout.
  • Vous souhaitez vous monter un équipement de studio et ne savez pas quoi prendre ? Alors prenez le temps de réfléchir et si vous pensez que votre studio devra durer qq années, alors prenez des façonneurs Profoto et envisagez des sources pas trop couteuses parmi la liste des marques pour lesquelles il existe un Speedring Profoto (du AliensBees par exemple). Les façonneurs dureront des années et, le jour ou vous souhaiterez monter en gamme dans vos sources d’éclairage ou si vous souhaitez vous mettre au mode Strobist, vous pourrez faire comme précédemment : acheter les speedring nécessaires et conserver vos façonneurs et c’est bien ça le plus important.